© Boa Creations & Innovations SA 2018

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Black Instagram Icon

February 2, 2019

August 26, 2016

August 19, 2016

Please reload

Posts Récents

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts à l'affiche

Glycémie et stress

August 19, 2016

 

 

Depuis la nuit des temps, l'homme est soumis au stress...

A l'époque des hommes préhistoriques, un état de stress était signe de fuite ou alors d'affrontement, Dans les deux cas, le stress voulait dire "mobilisation de toutes les ressources du corps" pour courir ou se battre!

Nous avons gardé en nous ce réflexe grégaire de faire monter notre glycémie sanguine afin de mobiliser toutes nos réserves lors de stress.

 

Sauf que maintenant, nous stressons pour de tout autres raisons et notre corps n'a plus besoin d'autant de sucre lors d'état de stress.

Voici les prémices d'une étude sur le taux de glucose sanguin et la gestion du stress par le Projet Boa et les écoutes du programme Serenity.

 

Durant 14 jours le sujet n°1 a mesuré sa glycémie toutes les 30 minutes après son petit déjeuner et cela durant 2h (120 min).

le petit déjeuner était composé de 20 cl de jus d'orange, 1 toast avec beurre et 1 cuillère de miel et d'un café au lait de 30 cl.

 

En bleu, les moyennes des glycémies durant 14 jours d'affilés. T0 étant la prise à jeun et T30 la prise les 30 minutes qui suivent et ainsi de suite jusqu'à T120.

 

Ensuite le sujet a réitéré l'expérience, avec exactement le même petit déjeuner et 2 écoutes préliminaires du programme Serenity avant de commencer le repas.

 

En rouge, les moyennes des glycémies durant 14 jours d'affilés. T0 étant la prise à jeun et T30 la prise les 30 minutes qui suivent et ainsi de suite jusqu'à T120.

 

Que nous montre la superposition de ces 2 graphiques?

 

Après la prise de glucides, le taux de sucre sanguin augmente naturellement. C'est ce que l'on constate sur le graphe bleu, à T30 la glycémie est montée à 7,2 mmol/l. Ce qui est tout à fait normal! Ensuite notre pancréas va sécréter de l'insuline afin de faire descendre peu à peu la glycémie sanguine. 

Le graphe bleu montre une courbe tout à fait normale de glycémie après un repas.

 

En revanche, le graphe rouge nous montre que lorsque le cerveau d'une personne est en onde thêta (onde de la relaxation profonde, sans aucun stress) il n'y a quasiment pas de pic de glycémie sanguine à T30... Ce qui est très atypique!

Ensuite le pancréas va quand même sécréter de l'insuline pour continuer de faire descendre peu à peu la glycémie sanguine.

Le graphe rouge montre une courbe tout à fait atypique de glycémie après un repas!

 

En conclusion:

En état d'onde cérébrale thêta induite par le Projet Boa et son programme Serenity, il n'y a quasiment pas de pic de glycémie sanguine après un repas sucré!

 

Ce qui endommage l'organisme ce sont les pics et les chutes de glycémie incessantes durant une journée, pics et chutes souvent liés au cortisol qui est l'hormone du stress.

 

Durant une phase de régime, ce sont également les pics et chutes de glycémie qui font qu'un régime strict ne fonctionne pas! De nombreux régimes se basent maintenant sur l'index glycémique des aliments pour garantir leur succès!

Et si en toute simplicité, la gestion du stress par nos ondes cérébrales avant les repas nous permettait de ne plus avoir ces grands pics de glycémie? 

 

Une piste à creuser pour de nombreuses personnes diabétiques...

Car depuis 15 ans cette maladie liée à la glycémie sanguine ne cesse d'augmenter!

En 1980, 108 millions de personnes diabétique dans le monde.

En 2014, 422 millions de personnes diabétique dans le monde.

 

Cette maladie est classée parmi les plus meurtrières... actuellement 1 personne meurt toutes les 6 secondes du diabète.